jeudi, octobre 14, 2021

Des outils importants pour essayer de lutter contre la quatrième vague sont ignorés

Deux des outils les plus importants que la province pourrait utiliser afin de lutter la quatrième, et de loin la pire, vague de la COVID-19 ne sont pas discutés :
Des congés de maladie payés et des tests de dépistage rapides.
Une manière de limiter la propagation est pour toute personne qui a des symptômes à rester loin de leur travail et possiblement infecter d’autres, mais plusieurs Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises ne peuvent se permettre de manquer un jour de travail. Plusieurs fonctionnaires ont des congés de maladie et peuvent les utiliser, mais nous croyons que la province devrait imposer des jours de congé de maladie payés pour tous les travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick.
Au cours de cette pandémie, plusieurs travailleurs ont dû choisir entre une perte de salaire ou se rendre au travail avec des symptômes.
Étant donné que les tests de dépistage rapides ont été très peu utilisés jusqu'à présent – et ils ne sont toujours pas disponibles au public général – des congés de maladie auraient pu prévenir des risques d’exposition et d’infection.
Jusqu’à présent, la province a favorisé les entreprises avec ses mesures préventives y compris fournir des tests de dépistage rapides aux entreprises à travers des chambres de commerce et autoriser uniquement les rassemblements familiaux plus importants qu'un seul foyer pendant le Jour d'Action de grâce à se dérouler dans des restaurants.
Fournir des tests de dépistage rapides aux élèves est un pas dans la bonne direction, mais il faut en faire beaucoup plus.
Notre province souffre de cas records, des hospitalisations et des décès en raison de la COVID-19. Nous devons faire tout ce qu’il y a de possible afin d’arrêter cette tendance et la faire bouger dans l’autre sens.
Fournir aux travailleurs des congés de maladie payés et rendre disponible les tests de dépistage rapides au public général sont deux étapes importantes qui ne sont pas prises.